Je Bouquine : Les orangers de Versailles

Publié le

Séquence de littérature – cycle 3. Un roman écrit par Anne Pietri
Fiche pédagogique réalisée par Nathalie Betton, formatrice en lettres à l’INSPE Sorbonne Université, agrégée de grammaire. Avant d’entrer dans le détail de la séquence, Nathalie Betton nous décrit les principaux intérêts de l’œuvre.

Littéraire et didactique

Avec Les Orangers de Versailles, Anne Pietri s’empare du roman historique pour enrichir les connaissances encyclopédiques du lecteur tout en lui procurant le plaisir de lire.
Narrée à la troisième personne, par un narrateur omniscient, l’intrigue prend place à Versailles sous le règne de Louis XIV, en 1674. Dans ce roman à suspens, la jeune héroïne, Marion, déjoue les plans de la marquise de Montespan, grâce à ses talents hors du commun : c’est un nez.
Les élèves ne manqueront pas de s’identifier au personnage, proche d’eux, ce qui facilitera l’entrée en lecture. Malgré de riches descriptions et portraits qui pourraient s’avérer difficiles pour de jeunes lecteurs, des passages au discours direct rendent vivant le récit et donnent à entendre la « parlure » des personnages pour mieux les incarner. D’autres, au discours indirect libre, permettent d’accéder aux pensées de Marion, à ses dilemmes tout en dynamisant la narration.
Le lecteur sera captivé par le suspens, procédé d’écriture qu’il conviendra d’élucider, en s’intéressant, entre autres, aux fins de chapitre souvent ouvertes.

  • Les thématiques abordées dans le roman
  • La vie quotidienne à la cour de Louis XIV : organisation, divertissements, repas
  • Versailles : le château, le parc, les jardins, le grand canal
  • Les rapports entre la noblesse et le peuple
  • La superstition : astrologues, sorcières, messes noires
  • Métiers d’homme et métiers de femme : une question d’actualité abordée dans ce roman
  • Les relations, parfois complexes, entre les personnages et leur évolution : Marion et la marquise de Montespan, Marion et le médecin Antoine d’Aquin, Marion et Lucie Cochois, une servante.

Contexte historique

Le roman se déroule entre juin et juillet 1674. Louis XIV est alors âgé de 36 ans. Marie-Thérèse d’Autriche est son épouse, depuis juin 1660. À l’époque où se situe le roman, des dix enfants de leur union, seul le Dauphin est encore en vie.
Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, marquise de Montespan, est la favorite du roi depuis 1667. Louis XIV l’installe dans un appartement proche du sien à Versailles.
Dans le roman, il est fait allusion, page 183, à trois enfants, sur les sept, fruits de leur liaison. Par ailleurs, il lui a offert le château de Clagny, non loin de Versailles.
En 1674, Louis XIV reconquiert la Franche Comté. Pour fêter cette victoire, des festivités sont organisées à partir du 4 juillet. Lully et Quinault présentent à cette occasion la tragédie lyrique Alceste.
En arrière-fond, plane l’affaire des poisons. La marquise de Montespan fut, en effet, soupçonnée d’avoir recours aux services de Catherine Montvoisin, dite La Voisin, lors de messes noires, de séances de divination ou, pire, pour des tentatives d’empoisonnement.
Nous vous conseillons de vous reporter aux ressources numériques suivantes pour vos propres recherches ou celles de la classe, éventuellement. http://ressources.chateauversailles.fr/http://passerelles.bnf.fr/dossier/versailles_01.php – http://passerelles.bnf.fr/dossier/versailles_02.phphttps://bit.ly/3eHcYxQ

Enjeux de la séquence proposée

La séquence s’adresse à des élèves de cycle 3. Elle pourra prendre place en fin de CM1 ou au début du CM2. Toutefois, il sera nécessaire de prévoir une différenciation pédagogique et des modalités de lecture variées afin que tous les élèves puissent goûter ce texte. La lecture des 31 chapitres, dont certains peuvent paraître longs ou complexes faute de connaissances
encyclopédiques suffisantes pour construire des images mentales, sera accompagnée.
Faire coïncider l’étude de ce roman avec la programmation en histoire se révélera un atout, pour mettre à jour ce qui relève de la réalité historique ou de la fiction. Des lectures documentaires constitueront un moyen de compléter les connaissances des élèves.
Parallèlement aux séances dédiées à la lecture, d’autres consacrées à l’étude du vocabulaire olfactif et alimentaire seront proposées. En effet, les odeurs constituent un fil conducteur dans ce roman. Ce sera donc l’occasion de structurer le vocabulaire de ce sens.
Nombreux sont, par ailleurs, les passages consacrés à l’évocation des festins ou de leur préparation en cuisine.
L’objectif principal de cette séquence est de faire découvrir aux élèves ce qui définit le roman historique. Citons Michel Peltier : « Le roman historique propose une association entre le réel et la fiction. Les auteurs tentent de raconter des aventures situées dans l’histoire par le biais de la narration et d’indices historiques. Leur technique permet au jeune lecteur
d’acquérir une image mentale de la vie de certaines époques racontées. La présence de dialogues et de descriptions aide à visionner ce qui est relaté, facilite la lecture et la compréhension. Un roman historique est une histoire fictive qui traite d’histoire effective. C’est donc un mélange entre un cadre et des situations historiques authentiques. »
Un projet d’exposition ou de visite guidée (réelle ou virtuelle ) autour de la vie sous le règne de Louis XIV à la cour de Versailles pourra donc être conçu avec la classe. La lecture du roman apportera certaines connaissances qui seront rendues concrètes et approfondies grâce à des recherches documentaires ou une visite in situ. Les élèves pourront être répartis par groupes et responsables d’une thématique.

⇒ Pour obtenir la séquence pédagogique complète avec le déroulement des séances, téléchargez la fiche pédagogique, la couverture du roman et le cahier de couverture