Publié le 30 juillet 2019

Je bouquine : Ysée

Couverture roman Je Bouquine YséeSéquence de littérature – cycle 4  – 5e
Un roman écrit par Évelyne Brisou-Pellen.

Fiche pédagogique réalisée par Antony Soron, maître de conférences HDR, professeur agrégé de lettres modernes, formateur à l’ESPE Sorbonne Université. Avant d’entrer dans le détail de la séquence, Antony Soron nous décrit les principaux intérêts de l’œuvre.

L’oeuvre

Le reliquaire d’argent constitue le premier tome d’une trilogie au titre éponyme, Ysée, prénom de la jeune héroïne de l’histoire qui sera suivie par le tome 2, Les Diamants bleus et le tome 3, Le Pas de la Dame blanche.

Dans cette première partie de son aventure, le lecteur découvre une jeune orpheline de douze ans (ce qui correspond au Moyen-Âge à l’âge légal du mariage). Demeurée dans l’ignorance de l’identité précise de ses parents et des raisons de leur absence durant son enfance, Ysée a été élevée par une nourrice, Perrenote, qui l’a très vite considérée comme sa propre fille, l’intégrant à sa famille composée de cinq fils. Dans le tome 2, elle reste en quête de l’identité de ses géniteurs, spéculant à partir d’indices sur l’origine noble de son père.

Ysée continue d’apparaître au tome 2 comme un personnage atypique à son époque où les droits et libertés des femmes étaient réduits à peau de chagrin. Rusée, déterminée, habile à manier aussi bien la guiterne que le poignard, elle se présente comme une véritable héroïne.

Cadrage programmatique

Or, en classe de cinquième, la rubrique Agir sur le monde, spécifique au cycle 4, se décline en un sous-axe intitulé Héros et héroïnes. Même si les programmes n’apparaissent pas injonctifs quant à la période de l’histoire littéraire à prioriser dans le choix d’une œuvre ou d’extraits, le Moyen-Âge reste largement prescrit. Les propositions de lecture fournies par le site institutionnel eduscol  mettent ainsi en perspective un large panel de choix possibles allant d’œuvres médiévales traduites et adaptées au lectorat collégien à des œuvres actuelles prenant le Moyen-Âge comme espace-temps de référence.

A ce titre, le deuxième tome d’Ysée justifie pleinement d’être retenu dans le cadre d’une étude en classe. Cette nouvelle aventure a en effet, par rapport au premier tome, l’avantage de croiser des œuvres littéraires du Moyen-Âge et notamment poétiques. Très concrètement, le lecteur est à même de remarquer qu’Evelyne Brisou-Pellen n’hésite pas à intégrer non seulement dans l’intrigue la fameuse complainte de Rutebeuf, mais aussi de véritables poètes ayant existé du plus truculent, François Villon, au plus courtois, Charles d’Orléans.

Roman d’aventures comme le tome 1, le second volet des aventures d’Ysée s’apparente aussi à un récit de rencontres « poétiques » et donc, pour le jeune lecteur, il permet agréablement de se frotter à une littérature trop souvent méconnue.

Enjeux de la séquence proposée

La séquence consacrée au deuxième tome d’Ysée tiendra en six séances dans un format moyen d’une heure trente en fonction du souhait du professeur quant au temps de développement accordé aux activités proposées (soit 9 heures environ). Idéalement, il faudrait étudier le roman au sein d’une période allant de la fin d’une vacance scolaire au début de la suivante (soit six semaines), selon une répartition trois semaines/trois semaines : trois semaines pour la lecture cursive (conseillée mais optionnelle du tome 1 d’Ysée) et trois semaines consacrées à la séquence portant sur le tome 2, Les Diamants bleus.

En classe de cinquième, il s’agit de former les élèves à l’autonomie de lecture. Le roman d’Évelyne Brisou-Pellen comportant plus de quatre-cents pages, il ne pourra pas d’évidence être lu dans sa totalité en classe. L’objectif sera par conséquent d’accompagner la lecture de l’oeuvre en se focalisant en classe sur quelques-unes de ses caractéristiques spécifiques.

Chaque séance aura ainsi pour objectif premier de mettre en perspective les différentes fonctions du récit :

  1. Un récit qui informe sur une période historique donnée : roman historique.
  2. Un récit qui se déroule sur un espace géographique donnée : la France de l’après-guerre de cent ans.
  3. Un récit qui se structure de rebondissement en rebondissement : roman d’aventures et/ou initiatique.
  4. Un récit qui intègre des références à la littérature médiévale (et notamment à la poésie) : roman intertextuel.
⇒ Pour obtenir la séquence pédagogique complète avec le déroulement des séances, voir ci-contre.