Publié le 28 mai 2008

Plus que quelques jours pour participer au concours J’aime écrire 2015

Rien de mieux pour stimuler la production d’écrit qu’un concours d’écriture. Nous vous proposons le début du roman qui paraîtra dans le J’aime lire de mars 2015, Les naufragés du bus, écrit par Yann Bernabotl. Imaginez collectivement la suite avec votre classe et participez au concours. Pour vous accompagner dans cette activité, retrouvez ici quelques pistes pédagogiques conçues par Aline Karnauch, professeure à l’ESPE Centre-Val-de-Loire de l’Académie d’Orléans-Tours.
Chaque classe envoie un seul texte (entre 20 et 35 lignes maximum), accompagné du bulletin de participation (à télécharger en bas de cet article), avant le 13  février 2015 (vous pouvez y joindre des dessins). 30 prix à gagner dont le 1er prix : une collection de 20 livres pour la classe, une clé USB, un exemplaire de J’aime lire par élève ! Découvrez ici le début de l’histoire et imaginez la suite avec vos élèves.


Voici le début du roman:

Les personnages :

–       Matt

–       Sandy

–       Brian

Résumé : Pour se rendre dans sa nouvelle école, Matt prend un bus scolaire. C’est un bus jaune, pareil à celui qu’il prenait l’année passée, lorsqu’il vivait encore au Kansas. Tous les jours, il y retrouve avec plaisir son meilleur ami Brian et la sympathique conductrice du bus, Sandy.

 

Chapitre 2 : En sortant de l’école

En quelques minutes, le temps change.

Par les fenêtres de la classe, on voit s’amonceler de gros nuages noirs. Un orage approche. Le vent souffle de plus en plus fort, faisant trembler les vitres. Le ciel devient si sombre que la maîtresse doit allumer les lumières. Pourtant, on est à peine au milieu de l’après-midi.

– Il va y avoir une sacrée rincée ! glisse Brian à Matt. Et juste au moment de partir !

De fortes bourrasques accueillent les enfants à la sortie de l’école. Matt et Brian foncent vers leur bus garé le long du trottoir.

– Ne vous envolez pas ! leur lance Sandy la conductrice.

Elle se tient debout près des portes coulissantes du véhicule. Elle se met toujours là pour compter les enfants avant de partir. Pour ne pas en oublier un. Sandy les connaît tous bien sûr. Elle les voit grandir, au fil des années, dans son bus.

Les plus petits arrivent à leur tour, accompagnés d’une maîtresse qui scrute le ciel, l’air inquiet.

– Ça va aller ? demande-t-elle à Sandy. Ce serait peut-être mieux de partir une fois l’orage passé.

Sandy hausse les épaules.

– Ne vous en faites pas, j’en ai vu d’autres !

Le bus démarre. Brian s’est mis à papoter mais Matt ne l’écoute guère. Il ne cesse de jeter des coups d’oeil sur le large pare-brise du bus. De grosses gouttes d’eau commencent à le consteller.

– Qu’est-ce que t’as ? demande Brian.

– Rien, répond Matt. Je n’aime pas les orages.

– Ah bon ? Ça te fait peur ?

Matt a toujours les yeux fixés sur le pare-brise. Puis il se tourne vers son ami.

– Oui, ça me fait peur.

Le bus, soudain, fait une embardée. Un fort coup de vent l’a poussé tout au bord de la route. Heureusement, Sandy, la conductrice, a évité l’accident d’un bon coup de volant.

Matt sent qu’il se passe quelque chose d’anormal. Des trombes d’eau s’abattent maintenant sur le bus. Le paysage est noyé sous un déluge de pluie.

Tous les enfants se sont tus. On n’entend plus que le violent crépitement de la pluie sur le toit du véhicule. Le bus vibre, anormalement, sous les rafales…

Que va-t-il se passer ?  À vous d’écrire la suite…

Le roman complet de Yann Bernabot, Les naufragés du bus, sera publié dans le J’aime lire n° 458, en mars 2015. Toutes les classes participant au concours en recevront un exemplaire.

 

Par Murielle Szac.

Sur le même thème