Publié le 15 janvier 2015

La bataille de l’alphabet

Une histoire écrite par Eglal Errera et illustrée par Giulia Orecchia (d’après une légende du Talmud,avec l’aide de Louma Errera).

PRÉSENTATION DE L’HISTOIRE ET CHOIX PÉDAGOGIQUES

 

La bataille de l’Alphabet se présente comme un conte des origines centré sur l’invention de l’écriture par les hommes. Pour ce faire, ils dessinent des lettres et donnent un nom à chacune d’entre elles. Puis ils éprouvent le besoin de les ordonner. Les lettres veulent chacune à leur tour être placées en tête. Elles plaident alors leur cause devant deux groupes de spectateurs : les enfants et les adultes. Ce récit conduit les élèves à découvrir une légende qui, outre l’invention de l’écriture, interroge la relativité du langage écrit. De ce fait, le récit favorise la construction de repères sur la découverte de la nature et les fonctions de l’écrit. Les élèves pourront ainsi se demander ce qui manquerait au monde s’il n’avait pas l’écriture.

Les lettres de l’alphabet étant personnifiées et endossant le statut de personnages, leur récit permet aux élèves, par un travail précis, de s’approprier leurs formes, leurs noms, et de réfléchir au classement alphabétique. Cette activité invite à mettre en scène des mots bien connus des élèves : les prénoms de la classe. Enfin, parce que la lecture littéraire ouvre la créativité du lecteur, il est important de construire des écrits d’imitation en reprenant les prénoms de la classe et en les associant à des termes du récit, ou encore, pourquoi pas, en construisant un abécédaire avec les personnages des histoires connues, le matériel de la classe, etc.

 

Fiche réalisée par Agnès Perrin, maître de conférences en littérature, ESPE Languedoc Roussillon Université de Montpellier.

Sur le même thème