Publié le 19 mai 2014

600 élèves visitent Bayard Jeunesse : vive la presse !

Semaine de la presse et des médias dans l’école : Bayard Jeunesse ouvre ses portes aux enfants !

En mars 2013 nous accueillions 400 enfants pour la Semaine de la presse et des médias dans l’école. Le 21 mars dernier, nous en avons accueilli 600, de 5 à 17 ans, pour une grande journée de découverte des métiers de la presse. Huit rédactions se sont mobilisées pour des ateliers, des conférences et un goûter géant.

Une occasion inoubliable pour les 400 collégiens et lycéens de ZEP et les 200 élèves d’écoles maternelles et primaires d’explorer les coulisses de Pomme d’Api, Youpi, Astrapi, Okapi, J’aime lire, Phosphore et Today in English ! Cette journée a été organisée en partenariat avec le Clemi et la Fondation Culture & Diversité.


Bayard Jeunesse invite des élèves de l’éducation prioritaire

En s’associant à la Fondation Culture & Diversité pour sa journée portes ouvertes du 21 mars 2014 à Montrouge, Bayard Jeunesse a souhaité participer à la sensibilisation des jeunes de l’éducation prioritaire aux métiers des médias (journalistes, graphistes, commerciaux…) et ainsi, peut-être, susciter des vocations.


Un engagement fort en faveur de l’éducation aux médias

Partenaire depuis des années de la Semaine de la presse et des médias dans l’école, Bayard Jeunesse met à la disposition des enseignants des outils d’éducation aux médias : magazines jeunesse envoyés aux écoles pour être étudiés en classe ; fiches pédagogiques sur www.bayardeducation.com ; participation des journalistes d’Okapi et de Phosphore à des débats dans des collèges et lycées en région…


Bayard Jeunesse, éditeur de référence pour la jeunesse

Aux côtés de l’école, Bayard Jeunesse est un acteur essentiel de l’éducation aux médias. Avec plusieurs millions de lecteurs chaque mois, Bayard Jeunesse participe à la construction de la citoyenneté et de l’esprit critique.

Les enfants qui ont la chance de découvrir l’usage de la presse grâce aux journaux spécialement conçus pour eux ont toutes les chances de rester, adultes, des lecteurs de presse. Et dans notre monde, nous avons grand besoin d’une presse vivante et forte… donc de lecteurs de presse !

 

Par Murielle Szac.

Sur le même thème