Publié le 15 janvier 2015

La sorcière qui rapetissait les enfants

Une histoire écrite par Véronique Caylou et illustrée par David Parkins.

Fiche réalisée par Sophie Warnet, PEMF.

PRÉSENTATION DE L’HISTOIRE ET CHOIX PÉDAGOGIQUES

Pichnouille est une sorcière qui terrorise les habitants du village de Séraphin. Ce dernier est bien déterminé à s’en débarrasser, ne supportant plus de rester caché. Rapetissé puis avalé par cette horrible sorcière, Séraphin entreprend alors un voyage surprenant dans le corps de Pichnouille. Armé de courage et suivant son instinct, il parvient à renverser la situation et à anéantir son ennemi. Après avoir mis en lumière la problématique du récit à partir du titre et de l’incipit du récit, nous vous proposons d’amener les élèves à comprendre et mettre en mot l’étrange voyage de Séraphin à l’intérieur du corps de la sorcière.

Il s’agira de comprendre la hardiesse grandissante du personnage principal dans l’atmosphère lugubre qui se dégage du récit. Puis nous vous proposons d’aider les élèves à mettre en mémoire cette histoire et d’apprendre à la raconter avec la création d’une « boîte à histoire ». Celle-ci sera constituée d’éléments extraits du récit (illustrations, mots…), mais également d’objets (pierre, cordelette…). Chaque élément de cette boîte sera comme un déclencheur pour raconter un extrait de cette histoire.