Publié le 2 octobre 2015

J’Aime Lire : Les cent mensonges de Vincent

Séquence de littérature – cycle 3

Une histoire écrite par Nicolas de Hirsching et illustrée par Claude et Denise Millet.
Fiche réalisée par Aline Karnauch, agrégée de Lettres, professeur à l’ESPE Centre-Val-de-Loire.

Intérêt littéraire et didactique

Ce récit s’inscrit dans un genre bien répertorié dans la littérature de jeunesse : les histoires de sorcières. Le stéréotype de la sorcière est déjà bien construit au cycle 3 et les élèves sont capables d’en jouer. Ici, les jeunes héros ont affaire à une « vraie » sorcière, méchante et vengeresse. Sortir victorieux du maléfice n’en est que plus glorieux ! Mais l’originalité du récit tient à la nature du défi lancé à Vincent et Léa. En effet, pour déjouer le mauvais sort qui a valu à Léa d’être affublée de cent champignons, son frère devra inventer cent mensonges dans la journée. Une véritable partie d’échecs s’engage entre les enfants et la sorcière, à armes a priori inégales : créativité et astuce pour les uns, pouvoirs surnaturels pour l’autre. Par ailleurs, le récit aborde le thème du mensonge de façon humoristique : peut-on, doit-on tout dire ? Ou certains mensonges sont-ils parfois garants de la paix sociale ?

Sur le même thème